Skip to main content

Elodie Picard, sur tous les fronts!

Tu es gardienne de l’Antwerp, en équipe nationale, tu donnes des entraînements, tu es présidente du Maca, (et j’en oublie sans doûte)… comment arrives tu à gérer tout cela?

Lors d’une semaine type, on s’entraine 4 matinées avec les Red Panthers (2x hockey, 2x muscu). Je donne cours durant 3 après-midis à l’Institut de la Providence à Woluwé en option hockey-études. Je m’occupe des U14G1 et gardiens au Lara 2x par semaine en plus du coaching le samedi. Et pour finir je m’entraine avec l’Antwerp 2 soirs par semaine (normalement on a 4 sessions mais les Panthers skippent des entrainements avec leur club afin d’éviter une surcharge physique).

Fin octobre, on devrait reprendre les entrainements avec les Indoor Panthers également… à voir comment la saison salle se déroule car le planning risque d’être chamboulé.
Le Maca, c’est par amour pour mon club de coeur mais cela ne me demande pas spécialement de temps 😉

J’adore tout ce que je fais, les différentes équipes avec lesquelles je travaille, les différents buts et ambitions, le challenge personnel…

Je vis « in the now » comme on dit, quand je suis sur le terrain, je ne me concentre que son mon équipe, sur mon jeu et vis l’instant présent sans penser à la suite de ma journée. Quand je donne cours, c’est pareil, je me concentre sur les élèves et leur apprentissage. J’ai la chance d’avoir un break entre chaque activité dans la voiture pour me focaliser sur la suite de ma journée et m’y préparer mentalement.

J’ai toujours aimé les challenges, que ce soit lors mes secondaires, de mes études supérieures ou maintenant que je travaille. J’ai pris l’habitude d’avoir un planning très rempli.

Combiner des études sportives avec l’Antwerp et les U21/Panthers n’a pas été de tout repos non plus. J’allais nager de 8h à 10h avant d’aller à l’entrainement natio de 11h à 13h… je le faisais parce que j’avais envie de réussir et quand je commence quelque chose, je veux le faire à fond. Si aller en cours passait dans mon planning, j’y allais, point.
J’ai la chance de pouvoir combiner mon job de prof avec les Panthers et l’Antwerp et cela me laisse même encore un peu de temps pour entrainer au Lara, club que je n’ai jamais vraiment quitté.

Comment s’annonce la saison avec l’Antwerp?

On a perdu quelques cadres importants depuis notre dernier titre de championnes de Belgique en 2019. On se reconstruit depuis plus d’un an en intégrant des jeunes très prometteuses qui font d’ailleurs déjà partie du 11 de base.
Cette année, on a un très bon mélange entre les jeunes du club, les « anciennes » (dont je fais déjà partie…) et les superstars mondiales (dont 3 qui attendent toujours leur visa). Notre staff est très dynamique et on sent qu’on continue d’apprendre et de s’améliorer à chaque entrainement. C’est très prometteur pour l’avenir.

Quelles équipes vont selon toi atteindre les demi-finales?

Vu le début de saison, je pense que le Daring peut créer la surprise cette année. La Gantoise confirme qu’elle est sur la bonne voie pour jouer le titre et le Dragons reste très solide. Je crois énormément au talent qu’a notre équipe cette année, on peut arriver à faire de grandes choses.

Dans ta vie au quotidien, fais-tu beaucoup de sacrifices (alimentation, sorties, voyages…)?

Je ne parlerais pas vraiment de sacrifices mais plutôt de choix, qui se transforment en habitudes de vie.
Il m’arrive souvent de remettre un peu ma vie en question, pour savoir ce que je veux vraiment, et je me rend compte à chaque fois que mes choix sont naturellement dirigés vers ma passion. C’est ce qui me motive à avancer dans la vie de tous les jours.

As-tu des rituels d’avant-match?

Je n’ai pas vraiment de rituels d’avant-match par contre je déteste quand quelque chose ne se déroule pas comme d’habitude: si on est pressé par le temps, qu’on doit skipper une partie de l’échauffement avec balle, que les arbitres vérifient le filet pendant les shots au goal,…

Sinon, j’aime beaucoup avoir le temps de taper un peu la balle entre le briefing et l’échauffement.

Quelles sont les qualités requises pour être une bonne gardienne?

Chaque gardien a un style particulier, propre à lui-même. En plus des qualités habituelles que l’on citerait en général, je dirais : patience/concentration, lecture de jeu et prise de décision. L’aspect tactique et mental est souvent négligé mais personnellement je trouve que c’est quelque chose d’indispensable à travailler

Selon moi, être un bon gardien c’est parvenir à acquérir une certaine sagesse tout en gardant un petit grain de folie.

As-tu un(e) modèle?

Sofie Gierts. J’ai joué pendant un an avec elle avant qu’elle ne me coache pendant 4 ans. En plus de sa carrière exceptionnelle en tant que joueuse, c’est une personne formidable. J’adore sa philosophie, sa façon d’être et de penser. Cette habitude qu’elle a de réfléchir différemment, à la recherche permanente d’innovation, tourné autour de l’humain et de ses besoins. Juste fantastique!

Quel est ton plus souvenir au niveau du hockey?

J’ai vécu de supers moments avec différentes équipes, que ce soit en club ou en équipe nationale, en indoor ou outdoor… Tous restent si spéciaux et indescriptibles.
Je ne sais trop quoi choisir entre notre médaille d’or à la Coupe d’Europe II en 2018 à Uccle avec les Indoor Red Panthers et notre victoire en quart de finale contre la Gantoise l’année où on est devenues championnes de Belgique avec l’Antwerp (2019).

Quelles sont tes ambitions sportives?

Je gravis les échelons petit à petit en saisissant les opportunités qui s’offrent à moi. Je n’ai jamais eu de but ultime mais maintenant que je suis dans le noyau des Red Panthers ma seule ambition est que l’on se qualifie pour les prochains Jeux Olympiques.

Je me laisserais bien tenter par une expérience dans un championnat étranger. Mon arrivée à l’Antwerp était assez inattendue. C’était un grand pas pour une Wavrienne de 17 ans qui ne parlait que français. Je suis bien sortie de ma zone de confort et cette décision est de loin la meilleure que j’ai jamais faite, ça a changé ma vie. Pourquoi ne pas retenter l’expérience encore un peu plus loin?

 

 

Leave a Reply